Informations COVID-19

Chers adhérents,

Nous sommes en mesure de vous accueillir en agences en respectant les règles de distanciation et les gestes barrières indispensables (utilisation de masques, mise en place de plexiglass, mise à disposition de gel hydroalcoolique).
Nos équipes restent mobilisées pour vous accompagner et répondre à vos demandes que vous pouvez également formuler par mail.

Pour toute demande liée à la gestion de votre contrat, contactez-nous :

> via votre espace adhérent

> en envoyant un e-mail à votre unité de gestion, ug55@mutuelle-gsmc.fr ou ug58@mutuelle-gsmc.fr (unité de gestion de rattachement voir sur votre carte de Tiers-Payant)

> par courrier :
GSMC UG55 ou UG58
TSA 51935
92894 NANTERRE CEDEX 9

> Pour toute autre question, nous sommes joignables par mail : particuliers@mutuellegsmc.fr ou au: 03 20 47 62 00

Comment nous contacter ?
Actualité

retour

 

Congé maternité : comment bien le préparer ?

Votre grossesse touche à sa fin, il est bientôt temps de partir en congé maternité. Avez-vous tout bien préparé pour partir sereinement ? La Mutuelle GSMC fait le point sur les démarches à réaliser avant de commencer votre congé maternité.

Le congé maternité : un événement qui se prépare

Un congé maternité requiert une certaine organisation pour que tout se déroule sous les meilleurs auspices. Suivez ces quelques étapes pour bien préparer votre départ en congé maternité.

Déclarer sa grossesse

Première étape pour les futures mamans : déclarer sa grossesse à la Sécurité sociale et à la Caisse d'allocations familiales (CAF). La déclaration est à réaliser avant la fin de la 14e semaine de grossesse en adressant le formulaire « Premier examen médical prénatal » fourni par le médecin ou la sage-femme. Cette première étape garantit le versement des prestations sociales (la prime de naissance, par exemple) et la prise en charge à 100 % des examens de santé obligatoires.

Avertir son employeur

Une salariée enceinte doit prévenir son supérieur hiérarchique de son départ en congé maternité. S'il n'existe pas de date minimum pour annoncer sa grossesse à un employeur, le plus tôt reste le mieux pour régler tous les préparatifs du congé maternité dans les meilleurs délais : redistribution des tâches à réaliser en l’absence de la future maman, recrutement éventuel d'un remplaçant, formation, etc. Par ailleurs, l'employeur doit se charger des démarches pour le versement des indemnités journalières. Mieux vaut donc l’informer de la grossesse au plus tôt.

Bon à savoir

Il est en général conseillé d'attendre la première échographie – soit au bout de 3 mois de grossesse – avant d'annoncer la nouvelle à son employeur. À partir de ce moment-là, on sait que tout va bien et que la grossesse est en bonne voie.

Préparer son départ

Avant le congé maternité, il est conseillé de mettre à jour ses dossiers pour que la personne remplaçante (s’il y en a une) puisse s'y retrouver rapidement et être opérationnelle au plus vite. Il peut être intéressant de lister les tâches à réaliser pendant le congé maternité pour que l’activité ne soit pas trop impactée. Dans certaines structures, il arrive même que les futures mamans aient la charge du recrutement du ou de la remplaçant(e) et qu’elles disposent même de quelques jours pour le/la former avant son départ.

Anticiper son retour

Si tout a été bien préparé avant le congé maternité, la reprise sera d'autant plus sereine. Toutefois, il peut être bon de garder un contact, même minime, pendant cette période afin d’éviter toute rupture totale et simplifier la reprise. Annoncer la naissance de bébé, donner des nouvelles, retrouver quelques collègues le temps d’un repas : les possibilités sont nombreuses. Quoi qu’il en soit, un entretien de retour sera la plupart du temps organisé pour tenir la maman informée des changements opérés en son absence et faciliter son retour dans l’entreprise.

> À lire aussi : Tout savoir sur le suivi médical du nourrisson

Qu’en est-il du congé paternité ?

Les futurs papas peuvent également jouir d'un congé légal d'une durée de trois jours à prendre à la naissance de bébé, ainsi que d'un congé paternité d'une durée de 11 jours consécutifs à poser dans les quatre mois suivant la naissance de bébé. Le 23 octobre 2020, l'Assemblée nationale a voté le doublement du congé paternité, le faisant passer de 14 jours à 28 jours, dont 7 jours obligatoires. Cette mesure entrera en vigueur au 1er juillet 2021.

L'employeur prend en charge 3 jours de congé paternité et les 25 jours restants seront à la charge de la Sécurité sociale. S'il s'agit d'une naissance multiple, 7 jours supplémentaires sont ajoutés au solde du congé paternité.

Il faut également préparer ce congé en informant son employeur par courrier recommandé avec accusé de réception au moins un mois avant la date de départ souhaitée, en indiquant la durée du congé. À la naissance de bébé, il faut prévenir la l'Assurance Maladie et fournir une copie intégrale de l’acte de naissance de l'enfant ou la copie du livret de famille mis à jour.

Bon à savoir

Si vous avez le statut de travailleur indépendant ou si vous êtes conjoint collaborateur, vous jouissez aussi du congé paternité et devez réaliser les mêmes démarches auprès de la caisse d’Assurance Maladie.

> À lire aussi : Quelles démarches effectuer après la naissance d'un enfant ?

La Mutuelle GSMC vous accompagne…

La couverture santé « Génération 100 % Nous » de la Mutuelle GSMC vous accompagne tout au long de votre grossesse.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Et comme toujours, n’hésitez-pas à nous contacter si vous souhaitez réagir ou obtenir des précisions !

Veuillez patienter

Rafraîchir la page - Contactez-nous

Parrainez vos proches et bénéficiez de 30 euros de bons cadeaux !

Parrainez jusqu'à 3 de vos proches et bénéficiez à chaque fois d'un bon cadeau de 30 € offert pour vous et votre filleul !

Votre mutuelle à votre écoute :

Contactez-nous par email
contact@mutuellegsmc.fr

03 20 47 62 00
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 17h30

Héron parc
40 rue de la vague
CS 20455
59658 Villeneuve d'Ascq