Informations COVID-19

Chers adhérents,

Nous sommes en mesure de vous accueillir en agences en respectant les règles de distanciation et les gestes barrières indispensables (utilisation de masques, mise en place de plexiglass, mise à disposition de gel hydroalcoolique).
Nos équipes restent mobilisées pour vous accompagner et répondre à vos demandes que vous pouvez également formuler par mail.

Pour toute demande liée à la gestion de votre contrat, contactez-nous :

> via votre espace adhérent

> en envoyant un e-mail à votre unité de gestion, ug55@mutuelle-gsmc.fr ou ug58@mutuelle-gsmc.fr (unité de gestion de rattachement voir sur votre carte de Tiers-Payant)

> par courrier :
GSMC UG55 ou UG58
TSA 51935
92894 NANTERRE CEDEX 9

> Pour toute autre question, nous sommes joignables par mail : particuliers@mutuellegsmc.fr ou au: 03 20 47 62 00

Comment nous contacter ?
Actualité

retour

 

Tout savoir sur la maladie d’Alzheimer

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la maladie d’Alzheimer touche 2 à 4 % des personnes de plus de 65 ans et 15 % des seniors de plus de 80 ans. Cette pathologie neurodégénérative entraînant, entre autres, des troubles de la mémoire, reste la 4e cause de mortalité en France. Quels sont les symptômes, les facteurs de risque et les différents stades de cette maladie ? Quelle est la prise en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur la maladie d’Alzheimer, avec la Mutuelle GSMC.

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer apparaît généralement chez les seniors âgés de plus de 65 ans. C’est une maladie dite neurodégénérative : elle touche le système nerveux central et cause progressivement l’endommagement du cerveau. La maladie d’Alzheimer se manifeste à travers plusieurs symptômes :

  • Des troubles de la mémoire : oubli des informations les plus récentes dans un premier temps, puis celles de plus en plus anciennes.
  • Des troubles du langage : manque de mots, appauvrissement du vocabulaire, troubles de l’écriture.
  • Des problèmes de reconnaissance : difficultés à reconnaitre des personnes, à utiliser des objets du quotidien (préparer un repas, utiliser un téléphone, gérer son budget, etc.).
  • Des pertes de repères l’espace : difficultés à s’orienter, y compris dans des lieux familiers.
  • Des troubles du comportement alimentaire.
  • Des troubles de l’humeur.

Si la cause exacte de la maladie d’Alzheimer reste impossible à déceler, certains facteurs de risque restent récurrents :

  • Le facteur génétique et l’hérédité : un individu dont un parent souffre de cette pathologie a plus de risque de la contracter.
  • L’âge : le risque d’être touché par la maladie d’Alzheimer augmente avec l’âge.
  • Le sexe : les femmes sont trois fois plus touchés par cette pathologie que les hommes.
  • Le degré d’éducation : plus il est élevé, plus le développement de la maladie serait retardé.

Les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires sont également des facteurs de développement de la maladie.

Il n’existe toujours aucun traitement capable de guérir d’Alzheimer ni d’endiguer son évolution. Pour autant, certains médicaments – Donépézil, Rivastigmine, Galantamine et Mémantine – sont prescrits. Ils permettent de stimuler les neurones et freinent le développement des troubles cognitifs et du comportement. Toutefois, depuis 2018, la Haute autorité de santé (HAS) a décidé de ne plus accorder le remboursement de ces médicaments par l’Assurance Maladie, en raison de certains effets indésirables.

> À lire aussi : Qu’est-ce que l’APA et comment l’obtenir ?

Quels sont les différents stades de la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer évolue et s’aggrave au fil des années. On dénombre 7 stades liés à l’avancement de la maladie :

  • Stade 1 : aucun signe de trouble de mémoire, cognitif ou de symptôme de démence repéré par un professionnel de santé.
  • Stade 2 : très légers troubles de la mémoire. Le patient a l’impression de chercher ses mots, d’avoir de petits trous de mémoire, oublie où sont rangés certains objets du quotidien.
  • Stade 3 : légers troubles cognitifs. Les proches du patient commencent à remarquer certains troubles. Un examen auprès d’un professionnel de santé permet de déceler des possibles troubles de la mémoire ou de la concentration.
  • Stade 4 : troubles cognitifs modérés. Le patient montre des signes d’oubli d’événements récents, des sautes d’humeur et des difficultés à réaliser des tâches complexes.
  • Stade 5 : troubles cognitifs modérément sévères. Le patient a du mal à se repérer dans le temps et l’espace, il ne se rappelle plus son adresse ou son numéro de téléphone.
  • Stade 6 : troubles cognitifs sévères. Le patient présente de graves troubles de la mémoire, donne l’impression d’errer, d’être perdu. Il est sujet à des changements comportementaux et a besoin d’aide pour des gestes simples du quotidien comme s’habiller.
  • Stade 7 : troubles cognitifs très sévères. Le patient ne peut plus interagir, discuter avec son entourage, ou contrôler ses gestes. Il nécessite une aide pour tous les gestes du quotidien, comme manger, se laver ou aller aux toilettes. On constate des raideurs musculaires, des problèmes de déglutition, des réflexes anormaux.

> À lire aussi : Maintien à domicile des personnes âgées : les solutions pour y parvenir

Bon à savoir
Le guichet Alzheimer Conseil met à la disposition des malades d’Alzheimer une liste des associations d’aide dédiées à leur pathologie. Retrouvez-la sur le site Internet du guichet.

Maladie d’Alzheimer : quelle prise en charge ?

La maladie d’Alzheimer fait partie des 30 pathologies reconnues comme affection longue durée (ALD). Cela implique que les patients concernés bénéficient d’une exonération du ticket modérateur et d’une prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale des différents examens, soins et traitements liés à la maladie.

Dans ce cas, pourquoi est-il utile de souscrire un contrat de mutuelle santé ? Certains frais de santé ne sont pas pris en charge par l’Assurance Maladie. C’est par exemple le cas des dépassements d’honoraires de certains professionnels de santé, des frais d’hospitalisation, de l’assistance à domicile, du placement au sein d’un établissement spécialisé, ou encore de tous les frais liés à une autre pathologie.

Ces frais restent donc techniquement à la charge du patient. Une bonne mutuelle santé, en cas de maladie d’Alzheimer, permettra de rembourser la plupart des frais non couverts par l’ALD. Selon une étude de l’association France Alzheimer, le reste à charge pour le patient et sa famille est compris entre 1 042 et 1 180 euros par mois.

La Mutuelle GSMC vous accompagne, vous et vos aidants familiaux, face à cette pathologie. Selon la formule souscrite, votre mutuelle peut couvrir tous vos frais d’hospitalisation, les éventuels frais médicaux et prend en charge, si besoin, le recours aux services à la personne.

> À lire aussi : Aide à domicile : comment obtenir une aide financière ?

La Mutuelle GSMC vous accompagne…

La Mutuelle GSMC accompagne les personnes de plus de 50 ans grâce à la solution Sénior 100 % Nous, et sa couverture santé spécialement adaptée.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Et comme toujours, n’hésitez-pas à nous contacter si vous souhaitez réagir ou obtenir des précisions !

Veuillez patienter

Rafraîchir la page - Contactez-nous

Parrainez vos proches et bénéficiez de 30 euros de bons cadeaux !

Parrainez jusqu'à 3 de vos proches et bénéficiez à chaque fois d'un bon cadeau de 30 € offert pour vous et votre filleul !

Votre mutuelle à votre écoute :

Contactez-nous par email
contact@mutuellegsmc.fr

03 20 47 62 00
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 17h30

Héron parc
40 rue de la vague
CS 20455
59658 Villeneuve d'Ascq