Informations COVID-19

Chers adhérents,
Suite aux mesures gouvernementales de déconfinement, nous avons le plaisir de vous informer de la réouverture de nos agences.
Nous sommes en mesure de vous accueillir en respectant les règles de distanciation et les gestes barrières indispensables (utilisation de masques, mise en place de plexiglass, mise à disposition de gel hydroalcoolique).
Nos équipes restent mobilisées pour vous accompagner et répondre à vos demandes que vous pouvez également formuler par mail.

Pour toute demande liée à la gestion de votre contrat, contactez-nous :

> via votre espace adhérent

> l’envoi d’un e-mail à votre unité de gestion, ug55@mutuelle-gsmc.fr ou ug58@mutuelle-gsmc.fr (unité de gestion de rattachement voir sur votre carte de Tiers-Payant)

> Par courrier :
GSMC UG55 ou UG58
TSA 51935
92894 NANTERRE CEDEX 9

> Pour toute autre question, nous sommes joignables par mail : particuliers@mutuelle-gsmc.fr ou au « numéro CRC »

Comment nous contacter ?
Actualité

retour

 

Comment prévenir les chutes chez les personnes âgées ?

Selon l’agence nationale de santé publique, Santé Publique France, une personne sur trois âgée de plus de 65 ans chute au moins une fois par an, pour de multiples raisons (troubles de l’équilibre, prise médicamenteuse, environnement intérieur inadapté, etc.). Un chiffre loin d’être anodin qui prouve que le phénomène de perte d’équilibre chez les seniors est à prendre au sérieux. Quelles sont les causes et les principales conséquences de ces chutes ? Et, surtout, comment les éviter ? Retrouvez tous nos conseils pour prévenir efficacement les chutes chez les personnes âgées avec la Mutuelle GSMC.

Chutes de personnes âgées : quelles sont les principales causes ?

Pour prévenir les chutes chez les personnes âgées, il convient, tout d’abord, de cibler les principales causes de ces pertes d’équilibre. On peut mettre en avant trois grandes causes pouvant expliquer les risques chez les seniors :

  • l’état de santé : troubles moteurs et de l’équilibre, perte de mobilité notamment au niveau des articulations, vertiges, faiblesse musculaire, prise de médicaments, etc. ;
  • les comportements quotidiens : mauvaise alimentation ou insuffisante, consommation d’alcool fréquente et/ou excessive, prises de risques, etc. ;
  • l’environnement : qu’il soit intérieur (pièces du domicile mal aménagées ou trop encombrées) ou extérieur (verglas, neige, mauvais temps).

Quelles conséquences ?

Les conséquences de ces chutes sont généralement assez lourdes pour les seniors concernés. Certains chiffres de Santé Publique France permettent de prendre conscience de leur importance.

Et pour cause, chaque année, ce sont environ 2 millions de personnes qui sont concernées. Dans le détail :

  • environ 35 % des seniors entre 65 et 80 ans chutent au moins une fois chaque année ;
  • ils sont 45 % dans ce cas dans la tranche 80-90 ans ;
  • et ce taux atteint même les 55 % chez les personnes de plus de 90 ans.

Un appel à la vigilance à prendre encore plus au sérieux lorsque l’on sait que 40 % des seniors hospitalisés suite à une mauvaise chute ne sont plus en capacité de rentrer chez eux et doivent intégrer un établissement adapté. Autre constat notable : après une première chute, les risques de retomber sont multipliés par 20 !

Comment éviter les risques de chute ?

Plusieurs aménagements sont à réaliser et de nouveaux réflexes à prendre afin de prévenir les chutes chez les personnes les plus âgées.

1. Aménagez l’intérieur de votre domicile

Les accidents domestiques sont l’une des principales causes de chutes. Avec l’âge, il convient donc d’adapter votre maison ou votre appartement afin d’éviter de tomber.

  • Évitez les objets ou les meubles qui surchargent les pièces et les couloirs et nuisent à votre mobilité. Essayez autant que possible de garder les objets utiles à portée de main, sans devoir grimper sur un escabeau ou une chaise pour y accéder.
  • Faites attention aux fils qui peuvent traîner au sol, comme ceux de la télévision, des lampes, etc. Demandez à un professionnel de fixer ces fils aux murs ou de les installer dans des range-fils, des sortes de boîtiers où les câbles seront rangés, sans vous mettre en danger. Cela peut aussi être le cas avec les tapis aux bords relevés ou les tapis de bain qui peuvent vous faire trébucher. Soyez vigilants et dans le doute, enlevez-les.
  • Avec l’âge, il n’est pas rare que la vue baisse. Il faut donc améliorer votre visibilité. Pour ce faire, installez des lampes, lampadaires ou plafonniers dans les pièces où vous passez fréquemment afin d’obtenir le maximum de lumière et d’éviter des zones d’ombre.
  • Bien évidemment, soyez particulièrement vigilant dans la salle de bains et les sanitaires. N’hésitez pas à installer des surfaces antidérapantes ou des barres d’appui qui vous éviteront une mauvaise chute.

2. Prenez de nouvelles habitudes

Au quotidien, adopter de nouvelles habitudes, toutes simples, peut vous aider à prévenir les risques de chute. Ainsi, dès le matin, levez-vous de votre lit lentement, en prenant votre temps, afin d’éviter les vertiges ou les étourdissements. Ce conseil est également valable en journée, quand vous vous levez d’une chaise ou du canapé.

Que ce soit en extérieur comme en intérieur, si vous n’êtes pas sûr à 100 % de votre équilibre, ne prenez pas de risque : utilisez une canne ou un déambulateur pour vous déplacer. Vous pourrez vous déplacer avec davantage de stabilité et de sécurité.

Les chaussures également, ont toute leur importance dans la prévention des chutes. Au même titre qu’une canne, bien choisir ses chaussures vous permettra de bien stabiliser votre pied et votre cheville et vous éviter de tomber. Favorisez une paire à votre taille (cela va sans dire), adaptée à vos activités quotidiennes, vous tenant bien le pied et munie de semelles fines et antidérapantes.

Pour les tâches du quotidien, il est préférable de solliciter une aide extérieure pour éviter de vous surmener et vous épuiser. N’hésitez pas à demander à des membres de la famille ou des proches de vous donner un coup de main notamment pour les corvées difficiles. En parallèle, comme il n’est pas toujours évident de solliciter des aidants, renseignez-vous sur les possibilités d’obtenir une aide à domicile, auprès de votre mairie ou votre centre communal d’action sociale (CCAS).

Enfin, pour plus de sécurité, vous pouvez également vous tourner vers des dispositifs antichute. Ils prennent la forme d’un bracelet, d’une montre ou d’un collier relié à un système de téléassistance. En cas de lourdes chutes, le dispositif s’enclenche et des opérateurs tentent de communiquer avec vous pour s’assurer que tout va bien. Sans réponse rapide de votre part, les secours sont immédiatement prévenus pour venir à votre domicile.

> À lire aussi : Aide à domicile : comment obtenir une aide financière ?

3. Faites attention à votre santé

Prévenir les chutes passe aussi par une bonne hygiène de vie. Accordez une importance toute particulière à votre alimentation et, plus généralement, à votre santé, pour votre bien-être et limiter tous les risques.

Du côté de l’assiette, privilégiez une alimentation équilibrée, tout en consommant des produits riches en protéines – comme la viande, le poisson ou les œufs – mais aussi riches en calcium et en vitamine D. Les apports seront bénéfiques pour vos muscles et vos os. À l’inverse, au cas où, il est conseillé de réduire la consommation d’alcool.

Autre moyen de stimuler vos muscles et de ne pas perdre en mobilité et en équilibre : la pratique d’activité sportive adaptée. Vous pouvez, par exemple, marcher au moins 30 minutes chaque jour, pratiquer de la gymnastique douce pour les seniors ou vous inscrire à une activité sportive validée au préalable par votre médecin traitant.

Médecin qui occupe un rôle primordial, lui aussi, dans la prévention des chutes. Rendez-lui visite pour des examens et des contrôles de votre cœur, de votre tension, de votre équilibre, de vos muscles, de vos articulations, etc. En parallèle, faites également tester votre audition (celle-ci impacte directement votre équilibre) et votre vision chez des spécialistes afin de pouvoir pallier rapidement et efficacement d’éventuels problèmes.

> À lire aussi : L'APA (Allocation personnalisée d'autonomie) : qu'est-ce que c'est et comment l'obtenir ?

La Mutuelle GSMC vous accompagne et vous propose une couverture qui s’adapte à vos besoins et à votre budget, avec son offre séniors 100 % Nous.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Et comme toujours, n’hésitez-pas à nous contacter si vous souhaitez réagir ou obtenir des précisions !

Veuillez patienter

Rafraîchir la page - Contactez-nous

Parrainez vos proches et bénéficiez de 30 euros de bons cadeaux !

Parrainez jusqu'à 3 de vos proches et bénéficiez à chaque fois d'un bon cadeau de 30 € offert pour vous et votre filleul !

Votre mutuelle à votre écoute :

Contactez-nous par email
contact@mutuelle-gsmc.fr

03 21 12 25 50
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 17h30

Héron parc
40 rue de la vague
CS 20455
59658 Villeneuve d'Ascq