Informations COVID-19

Chers adhérents,
Suite aux mesures gouvernementales de déconfinement, nous avons le plaisir de vous informer de la réouverture de nos agences.
Nous sommes en mesure de vous accueillir en respectant les règles de distanciation et les gestes barrières indispensables (utilisation de masques, mise en place de plexiglass, mise à disposition de gel hydroalcoolique).
Nos équipes restent mobilisées pour vous accompagner et répondre à vos demandes que vous pouvez également formuler par mail.

Pour toute demande liée à la gestion de votre contrat, contactez-nous :

> via votre espace adhérent

> l’envoi d’un e-mail à votre unité de gestion, ug55@mutuelle-gsmc.fr ou ug58@mutuelle-gsmc.fr (unité de gestion de rattachement voir sur votre carte de Tiers-Payant)

> Par courrier :
GSMC UG55 ou UG58
TSA 51935
92894 NANTERRE CEDEX 9

> Pour toute autre question, nous sommes joignables par mail : particuliers@mutuelle-gsmc.fr ou au « numéro CRC »

Comment nous contacter ?

Mutuelle santé pour indépendants

Avec Activ' Santé TNS,
profitez de multiples avantages :

Et profitez de :

Besoin d'aide ?

téléphone
03 20 47 62 00 Du lundi au vendredi de 08h30 à 17h30
Être rappelé

Nos Actualités

Qu’est-ce que la prévoyance collective : l’essentiel à savoir

Un salarié peut bénéficier d’une couverture collective pour sa prévoyance si son employeur en a souscrit le contrat. Elle est à différencier d’un contrat de prévoyance individuelle et d’un contrat de mutuelle d’entreprise. Mais alors, à quoi sert concrètement une prévoyance collective ? La Mutuelle GSMC vous informe. Prévoyance collective et garanties Lorsqu’un employeur décide de souscrire un contrat de prévoyance collective pour son entreprise, il couvre ses salariés et sa famille de plusieurs risques. Ces risques sont plus « lourds » que ceux couverts par une complémentaire santé d’entreprise. Il s’agit notamment de risques de maladie, d’accident ou de décès qui ont un impact sur la vie des assurés et celle de leurs proches. Les risques sont qualifiés de « lourds » lorsqu’ils entraînent une baisse des revenus et/ou un changement dans la vie quotidienne. Les garanties des contrats de prévoyance collective couvrent généralement les risques suivants : L’incapacité temporaire de travail : des indemnités complémentaires à celles de la Sécurité Sociale sont versées ; L’invalidité : une rente complémentaire à l’indemnisation de la Sécurité Sociale est versée ; Le décès : une rente ou un capital est versé au conjoint ou aux enfants du salarié. Les salariés qui bénéficient d’une prévoyance collective peuvent renforcer leur niveau de couverture. En effet, la souscription d’un contrat de prévoyance individuelle permet de réduire d’autant plus les conséquences en termes financiers pour vous ou votre famille. C’est une protection financière supplémentaire pour votre foyer face aux risques de la vie, si vous le souhaitez. > À lire aussi : Tout savoir sur la prévoyance collective Quand la prévoyance collective est-elle obligatoire ? La prévoyance collective est en principe facultative dans l’entreprise. Cependant, certains cas la rendent obligatoire : lorsque la convention collective ou qu’un accord de branche le prévoit ; lorsque l’entreprise emploie des cadres. En effet, un employeur doit obligatoirement souscrire un contrat de prévoyance comportant au minimum une garantie décès collective s’il y a dans son effectif un ou plusieurs cadres. Cette obligation est en vigueur depuis la Convention nationale des cadres de 1947, révisée par l’Accord national interprofessionnel (ANI) du 17 novembre 2017. Cette prévoyance obligatoire peut être étendue aux salariés non-cadres de l’entreprise : les risques couverts et le niveau de protection sont alors décidés à la discrétion de l’employeur. Ils peuvent être également négociés dans le cadre d’un accord d’entreprise. Un employeur peut en outre mettre en place un régime de prévoyance collective et ce, même s’il n’est soumis à aucune obligation et qu’il n’emploie pas de salarié cadre. Cela lui permet notamment de fidéliser ses employés et d’améliorer l’image employeur de l’entreprise. Le saviez-vous ? Depuis le 1er juin 2015, les salariés peuvent bénéficier d’une portabilité des garanties de leur contrat de prévoyance collective durant un an après avoir quitté leur entreprise, sous certaines conditions. > À lire aussi : Quelle différence entre prévoyance collective et mutuelle ? Des avantages pour les salariés Les contrats de prévoyance collective offrent généralement plusieurs avantages aux salariés : lorsqu’un contrat est souscrit pour l’entreprise, les garanties sont valables pour tous les assurés ; généralement, l’employeur finance la cotisation de chaque salarié à hauteur de 50 % ; si l’adhésion au contrat collectif est obligatoire, les cotisations sont déductibles du revenu imposable dans la limite d’un plafond légal. La Mutuelle GSMC vous accompagne… La Garantie Tempo Décès est une couverture de prévoyance complémentaire : si vous veniez à disparaître, nous versons un capital à votre famille. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

Mutuelle, prévoyance : quelles différences ?

Mutuelle santé et contrat de prévoyance constituent deux systèmes de protection sociale dont peuvent bénéficier les particuliers. S’ils présentent des similitudes et s’avèrent, à l’usage, complémentaires, quelques différences fondamentales existent. Lesquelles ? Quelles sont les plus importantes ? Réponse avec la Mutuelle GSMC. Mutuelle santé : un complément de la Sécurité sociale Si mutuelle et prévoyance sont différentes, c’est d’abord dans leur « mission ». La mutuelle santé va en effet proposer des remboursements complémentaires à ceux effectués par la Sécurité sociale. Explications. Qui peut prétendre à une mutuelle santé ? En France, les mutuelles santé s’adressent à tous, quel que soit le statut (salarié, travailleur non salarié, étudiant, inactif…). Le principe ? Elles proposent des remboursements pour des dépenses liées à des soins de santé, qui viendront s’ajouter à ceux effectués par l’Assurance Maladie. Chez les salariés du secteur privé, la mutuelle peut être prise en charge à 50 % par l’employeur, qui est tenu depuis 2016 d’en proposer une à chaque employé. Du côté des travailleurs non-salariés (TNS), il est possible de bénéficier du dispositif baptisé Loi Madelin : le montant des cotisations est alors déduit du revenu imposable. Enfin, chez les étudiants et les seniors, des offres spécifiques de mutuelle santé peuvent être proposées. Bon à savoir La Mutuelle GSMC propose des offres dédiées à chaque situation : étudiants, actifs, seniors, TNS et salariés. Des garanties de remboursement supplémentaires Si les mutuelles santé sont incontournables, c’est notamment parce qu’elles interviennent pour de nombreuses dépenses de santé, parfois au sens large. Ainsi, selon le contrat souscrit, il est possible d’obtenir des remboursements dans les domaines suivants : les soins courants (visites chez le médecin généraliste, coût des médicaments prescrits, consultation d’un spécialiste, analyses médicales…) ; les hospitalisations (forfait journaliser, coût d’une chambre individuelle…) ; l’optique (verres, montures, lentilles…) ; les soins dentaires (pose d’un appareil…) ; la médecine douce (ostéopathie, homéopathie) ; les appareils auditifs ; les rendez-vous chez un psychologue… Un coût variable selon le profil de l’assuré Le coût d’une mutuelle santé est directement lié au profil de l’assuré. Tout d’abord, c’est l’âge qui va rentrer en compte : plus l’assuré est jeune, moins la mutuelle est chère. Ensuite, le lieu d’habitation pourra également influencer le prix, les praticiens de certaines zones pratiquant plus fréquemment des dépassements d’honoraires. Enfin, c’est le niveau de garantie qui entraînera une hausse ou une baisse des tarifs. Plus la couverture est généreuse et étendue, plus les cotisations seront élevées. > À lire aussi : Refuser l’adhésion à la mutuelle d’entreprise : dans quels cas est-ce possible ? Prévoyance : une protection contre les aléas de la vie Les risques couverts par une prévoyance sont différents de ceux visés par une mutuelle. Il s’agira en effet, dans le cadre d’un contrat de ce type, d’offrir une protection contre les coups durs, via une aide financière déclenchée en cas d’accident ou de maladie. De base, une garantie de la Sécurité sociale… Le fonctionnement de la prévoyance est, contrairement à la mutuelle, intégré à la Sécurité sociale. En effet, lors d’un accident ou d’un sinistre, la « Sécu » va verser une indemnité journalière, une rente ou une pension, permettant de compenser tout ou partie de la perte de revenus. Lorsqu’un assuré salarié décède, un capital, dépendant du statut, de l’âge et des revenus, sera versé aux ayants droit. … qui peut être améliorée par un contrat de prévoyance individuelle Bien sûr, les montants intégrés à la prévoyance de la Sécurité sociale peuvent être assez faibles. C’est là qu’interviennent les contrats de prévoyance individuelle. Ils sont ouverts à tous les salariés – des offres destinées aux entreprises seront d’ailleurs prochainement proposées – et aux TNS, avec le dispositif loi Madelin. La prévoyance permet alors de se protéger – et de protéger ses proches – contre les conséquences financières d’une baisse de revenus, liée à une maladie, un accident (avec invalidité partielle ou totale, avec ou sans dépendance) ou un décès. Elle vient en complément de la prévoyance de la Sécurité sociale et ne la remplace pas. Contrairement à la mutuelle, la prévoyance prévoit toujours des franchises ou carences (elle intervient, par exemple, quand le risque survient, ou à l’adhésion), lesquelles peuvent être modulées en fonction des niveaux choisis. La souscription d’un contrat de prévoyance Souscrire un contrat de prévoyance peut nécessiter de remplir un questionnaire médical. En fonction du profil, l’avis d’un médecin peut être demandé, et des analyses peuvent être effectuées. De cet « état des lieux » médical sera proposé un montant de cotisation, accepté ou non par l’assuré en fonction de son budget. L’assureur peut aussi refuser la souscription, s’il estime que le risque qu’il prend s’avère trop élevé. Rien n’empêche, cependant, de se tourner vers un autre professionnel : toutes les compagnies d’assurance n’ont pas la même politique en matière d’acceptation des dossiers ! > À lire aussi : Mutuelle et assurance santé : quelles différences ? La Mutuelle GSMC vous accompagne… S’appuyant sur un réseau de 220 000 professionnels de santé partenaires, la Mutuelle GSMC vous permet de gérer sereinement les dépenses liées à vos soins. Que vous soyez étudiant, salarié, TNS ou senior, découvrez nos offres de mutuelle santé adaptées à vos besoins ! N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

Comment être en forme à la rentrée ? Les astuces

Comme dirait un vieil adage, « toutes les bonnes choses ont une fin ». Cela est aussi valable pour les vacances. Afin d’aborder la seconde partie de l’année dans de bonnes dispositions et de préserver votre bien-être, vous pouvez apporter quelques petits changements à votre quotidien. Découvrez les astuces et conseils à appliquer pour être en forme à la rentrée, avec la Mutuelle GSMC. Prendre soin de son sommeil Heure de coucher tardive, grasse matinée, siestes impromptues… Les vacances d’été vont souvent de pair avec un certain laisser-aller en matière de sommeil. Cela n’a rien d’anormal et il n’y a aucun mal à changer ses habitudes durant cette période. Pour reprendre du bon pied et être en forme à la rentrée, il faudra toutefois reprendre progressivement votre rythme de sommeil habituel. À titre informatif, une bonne nuit de sommeil, c’est au minimum 4 à 5 cycles de 90 minutes en moyenne. La durée idéale d’une nuit varie d’une personne à une autre. Certains sont parfaitement en forme après une nuit de 6 heures, tandis que d’autres auront besoin de 8 ou 9 heures pour être opérationnels. Pour parvenir à votre objectif, vous pouvez par exemple : avancer petit à petit votre heure de couchage, par tranche d’une demi-heure ; vous endormir et vous lever à la même heure ; réduire les sorties tardives à l’extérieur ; vous offrir des soirées au calme ; réduire votre temps devant les écrans, surtout avant l’heure du coucher (vous aurez d’autres occasions de continuer votre série préférée du moment). Si vous avez des enfants, réinstaurez les rituels du soir une à deux semaines avant le retour à l’école (s’ils n’étaient plus appliqués). > À lire aussi : Bien dormir, c’est essentiel ! Manger sainement et à des horaires réguliers Les vacances sont souvent propices aux petits et grands écarts, que cela soit dans l’assiette ou du côté des horaires de repas. À l’approche de la fin des vacances, évitez les repas trop tardifs, comme les longs barbecues débordant sur l’après-midi. Recommencez à manger à heure fixe aussi souvent que possible. Côté alimentation, mangez équilibré et profitez des nombreux fruits et légumes d’été tant que vous en avez la possibilité. Ils sont à la fois gorgés de soleil et goûteux. Ils vous apporteront toutes les vitamines nécessaires pour repartir du bon pied à la rentrée. Côté format, on privilégiera les fruits frais qui sont les plus riches en vitamines. Viennent ensuite les fruits et légumes surgelés. La vitamine C (ou acide ascorbique) est particulièrement importante à l’approche de la rentrée car elle nous aide à nous défendre contre les infections virales et bactériennes. Elle est particulièrement présente dans les agrumes, les fruits rouges, les poivrons, les kiwis, etc. Rappel : pour être en phase avec les recommandations des organismes de santé publique, il convient de consommer au moins 5 fruits et légumes par jour. Pour vous aider à atteindre ce seuil, n’hésitez pas à intégrer les smoothies à votre alimentation, par exemple le matin. Vous pouvez mélanger à la fois des fruits et des légumes afin de vous concocter un cocktail vitaminé parfait pour commencer la journée du bon pied. Bon à savoir Si vous souhaitez prendre des compléments alimentaires, prenez rendez-vous avec votre médecin au préalable afin de lui demander conseil. Reprendre une activité sportive Pour être en forme à la rentrée, il n’y a rien de tel que faire de l’exercice. Course, yoga, vélo, fitness ou même simple marche rapide : accordez-vous du temps pour vous dépenser. Cette activité doit bien sûr être menée dans le respect des gestes barrière. Votre corps vous dira merci car il gagnera en tonus. Et ce n’est pas tout : l’activité physique, à raison de 1 h à 1 h 30 trois fois par semaine pendant quatre mois, ou 30 à 45 minutes par jour, facilite l’endormissement et offre un sommeil de meilleure qualité (source : INVS). Soigner votre bien-être mental Votre santé mentale est tout aussi importante que votre santé physique. Au milieu des préparatifs de la rentrée, pensez à vous accorder des pauses. Pendant celles-ci, adonnez-vous à une activité qui vous détend et vous déstresse. Méditation, lecture dans un parc ou sur la terrasse, café ou thé en solo à votre comptoir favori… À chacun sa méthode pour décompresser et se ressourcer. Un bon état d’esprit vous aidera à aborder la rentrée et ses défis avec plus de sérénité. Bon à savoir Le bien-être passe aussi par l’exposition à la lumière naturelle. Cette dernière influe de manière positive sur l’humeur. Profitez donc pleinement des dernières belles et longues journées d’été pour vous exposer au soleil. > À lire aussi : La luminothérapie contre la déprime d'automne : quels bienfaits ? La Mutuelle GSMC vous accompagne… Souscrire une offre de mutuelle permet de réduire les frais de santé restant à votre charge. Pour que vos remboursements soient en accord avec vos besoins, trouvez la formule qui vous correspond parmi nos offres Actifs, TNS et Senior. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

Modifier
mes besoins

cover logo

Quelle couverture souhaitez-vous
pour les types de soins suivants ?

Hospitalisation et Soins courants

Je consulte rarement mon médecin

Dentaire

Je n'ai pas de besoin particulier en dehors d'un contrôle annuel

Optique

Je n'ai pas de besoin particulier

Médecines douces

Je n'en ai pas besoin

Voir mes garanties

Veuillez patienter

Rafraîchir la page - Contactez-nous

Parrainez vos proches et bénéficiez de 30 euros de bons cadeaux !

Parrainez jusqu'à 3 de vos proches et bénéficiez à chaque fois d'un bon cadeau de 30 € offert pour vous et votre filleul !

Votre mutuelle à votre écoute :

Contactez-nous par email
contact@mutuelle-gsmc.fr

03 21 12 25 50
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 17h30

Héron parc
40 rue de la vague
CS 20455
59658 Villeneuve d'Ascq