Actualité

retour

 

Lexique des principaux termes utilisés pour les frais en dentaire

Il y a quelques années, une nouvelle nomenclature des actes dentaires a été mise en place pour permettre aux patients de mieux se repérer dans ce qui leur est proposé. Pour autant, le dentaire reste un domaine dans lequel sont employés bon nombre de notions très techniques.

Il n’est donc pas toujours évident de s’y retrouver ! Dans ce dossier, nous proposons de décrypter les termes que vous retrouvez dans vos tableaux de garanties mais que vous pouvez également rencontrer sur les devis remis par les professionnels de santé.

 

Les soins dentaires

Dans la catégorie des soins dentaires, sont regroupés les soins conservateurs mais aussi certains soins chirurgicaux et le scellement des sillons considéré comme un acte de prévention.

 

Les principaux soins conservateurs

Par opposition aux soins nécessitant de la chirurgie, les soins conservateurs concernent tous les actes réalisés pour permettre de préserver la santé bucco-dentaire. Ce sont principalement les soins suivants :

 

Traitement des caries

Une carie est une infection dentaire qui apparait à la surface de l’email et progresse ensuite à l’intérieur de la dent jusqu’à atteindre les nerfs et les vaisseaux (pulpe dentaire). Les sensibilités aux variations thermiques (chaud, froid…) et au sucre sont les premiers signes qui doivent amener à consulter.

Intervention de l’Assurance Maladie : 70% de la base de remboursement. Cette base de remboursement varie de 16,87 € à 40,97 € selon l’importance de la carie à traiter.

Détartrage (prophylaxie bucco-dentaire)

Le tartre est responsable de maladies gingivales et parodontales mais est aussi inesthétique. L’élimination régulière du tartre est donc importante pour optimiser l’hygiène bucco-dentaire en plus d’améliorer l’aspect des dents.

Intervention de l’Assurance Maladie : 70% de la base de remboursement fixée à 28,92 €.

 

Endodontie

L’endodontie traite l’intérieur de la dent en prévention ou lorsque des pathologies affectent la pulpe dentaire mais aussi les tissus internes des os de la mâchoire. Elle implique toujours la dévitalisation de la dent, celle-ci ne pouvant être gardée vivante.

Intervention de l’Assurance Maladie : 70% de la base de remboursement qui est comprise entre 33,74 € et 81,94 € selon le type de dent concernée. 

 

Les soins chirurgicaux

De manière générale, les actes de chirurgie comprennent toutes les interventions réalisées sur les tissus et qui nécessitent notamment incision et suture et qui sont très souvent associés à des actes d’anesthésie. Dans le domaine dentaire, ils concernent principalement les extractions.

La prise en charge de la Sécurité sociale est de 70% de la base de remboursement. La base de remboursement est 33,44 € pour des dents permanentes (définitives) et 16,72 € pour les dents de lait.

 

Le scellement des sillons

Cette technique basée sur le dépôt d’une résine sur les dents permet de prévenir les attaques bactériennes à l’origine des caries. Elle assure ainsi une protection durable. Particulièrement conseillée pour les enfants, elle est également adaptée pour les adultes.

L’Assurance Maladie intervient à hauteur de 70% de la base de remboursement pour les 1ères et 2èmesmolaires permanentes des enfants de moins de 14 ans (21,96 €). Il n’y a donc pas de prise en charge pour les adultes.

 

Les prothèses dentaires

Il existe plusieurs formes de prothèses dentaires dont certaines peuvent faire l’objet d’une prise en charge de l’Assurance Maladie. Lorsqu’un remboursement est prévu par le régime obligatoire, il est généralement très inférieur au coût réel facturé par le chirurgien-dentiste. En plus de bien connaître les différents types de prothèses dentaires qui peuvent vous être proposées, il est indispensable de demander un devis avant tout intervention du praticien.

 

Les prothèses amovibles

Communément appelé « appareil dentaire » ou plus familièrement « dentier », la prothèse amovible remplace plusieurs dents manquantes, de manière partielle lorsqu’elle s’appuie sur les dents restantes, ou totale quand elle remplace toutes les dents d’une mâchoire.

La Sécurité sociale prévoit une prise en charge de 70% de la base de remboursement qui dépend du nombre de dents inclues dans le dispositif. Ainsi pour un appareil de 1 à 3 dents, la base de remboursement est de 64,50 €. Elle est de 182,50 € pour un appareil de 14 dents.


Les prothèses fixes

A l’inverse de la prothèse amovible, la prothèse fixe reste en place une fois posée et ne peut se retirer.

 

Plusieurs types de prothèses sont proposés aux patients en fonction de ce qui doit être traité : couronne, bridge ou Inlay-Core.

  • Couronne : elle est placée sur une dent cassée, abimée, usée, dévitalisée voire malformée. Réalisée sur mesure afin de permettre une parfaite intégration à la dentition, elle peut être en céramique, en métal, en céramometallique, ou encore en résine. Le coût dépend des matériaux utilisés.

Intervention de l’Assurance Maladie : 70% de la base de remboursement (107,50 €).

 

  • Bridge : il est destiné à pallier l’absence d’une ou plusieurs dents, en s'appuyant sur des dents situées de part et d'autre de celle qui est manquante. Il est constitué de piliers venant s’appuyer sur les autres dents et de l’inter de bridge qui remplace la dent absente.

Intervention de l’Assurance Maladie : 70% de la base de remboursement (279,50 €).

 

  • Inlay-Core : il est utilisé lorsque la dent est trop abimée pour supporter la pose d’une couronne. Un tenon métallique est inséré dans la racine de la dent pour soutenir la prothèse dentaire. L’Inlay-Core est dit « à clavette » lorsqu’un tenon supplémentaire est prévu pour éviter tout risque de descellement.

Intervention de l’Assurance Maladie : 70% de la base de remboursement fixée à 122,50 € (144,05 € pour les Inlays-Core à clavette).


Les autres types de prothèses

  • Inlay/Onlay : alternative aux plombages et résines, c’est une pièce prothétique positionnée à l’intérieur d’une dent abimée pour en reconstituer et consolider une partie. Elle permet parfois d’éviter la pose d’une couronne. La forme d’un Inlay est différente de celle d’un Onlay, c’est la raison pour laquelle il est fait une distinction entre les deux. C’est la nature de la réparation à effectuer qui détermine le recours à un Inlay ou un Onlay.

La prise en charge par la Sécurité sociale peut être faite sur la base d’un traitement d’une carie (base de remboursement : 40,97 €) alors que le coût est plus proche de celui d’une prothèse.

 

  • Prothèse provisoire : pour permettre aux patients de sourire et manger normalement, la prothèse provisoire est mise en place le temps que soit fabriquée puis positionnée la prothèse dentaire définitive.

Il n’y a pas d’intervention de l’Assurance Maladie.

 

L’implantologie

Cette technique consiste à implanter une racine artificielle dans l’os des mâchoires afin de pallier le manque de racines des dents perdues. L’implant sert alors de support aux prothèses mises en place pour remplacer la ou les dents manquantes.

Ainsi, si l’implantologie ne rentre pas à proprement parler dans la catégorie des prothèses dentaires, pour autant elle peut en être indissociable.

 

L’orthodontie (orthopédie dentofaciale)

L’orthodontie permet de corriger les mauvaises positions de dents et les malformations des mâchoires afin de retrouver une dentition esthétique, fonctionnelle et favorisant une meilleure hygiène bucco-dentaire. 

Un appareillage orthodontique est amovible ou fixe (à bagues).


L’appareillage fixe (à bagues)

Cet appareillage, qui permet de corriger l’orientation de chaque dent de manière très précise, est le plus utilisée en orthodontie.

De petits éléments métalliques ou transparents sont collés sur les dents et rattachés entre eux par une fine barre en métal. Pour accélérer le déplacement des dents, des élastiques ou des ressorts peuvent être également utilisés.

Il est parfois nécessaire de prévoir un appareillage amovible avant la pose des bagues lorsque les mâchoires présentent un décalage important.


L’appareillage amovible

Les appareillages amovibles (faux palais, gouttières…) permettent d’agir sur une dent ou un groupe de dent, de diminuer l’écart existant entre les mâchoires ou d’élargir le palais.

Pouvant être retirés à n’importe quel moment et notamment pour les repas, les appareillages amovibles requièrent une grande discipline pour pouvoir assurer le succès du traitement.


La prise en charge de l’Assurance Maladie

Le régime obligatoire prévoit une prise en charge à 100% de la base de remboursement (193,50 € par trimestre) pendant 6 trimestres maximum.

 Il est nécessaire de réaliser une demande d’accord préalable.

Ce remboursement ne couvrant pas le coût réel du traitement, aussi il est fortement conseillé de demander un devis avant d’engager quelle dépense que ce soit.

Et comme toujours, n’hésitez-pas à nous contacter si vous souhaitez réagir ou obtenir des précisions !

Veuillez patienter

Rafraîchir la page - Contactez-nous

Parrainez vos proches et bénéficiez de 30 euros de chèques cadeaux !

Parrainez jusqu'à 3 de vos proches et bénéficiez à chaque fois d'un chéquier cadeau de 30 € offert pour vous et votre filleul !

Votre mutuelle à votre écoute :

Contactez-nous par email
contact@mutuelle-gsmc.fr

03 21 12 25 50
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 17h30

Héron parc
40 rue de la vague
CS 20455
59658 Villeneuve d'Ascq