Informations COVID-19

Chers adhérents,

Nous sommes en mesure de vous accueillir en agences en respectant les règles de distanciation et les gestes barrières indispensables (utilisation de masques, mise en place de plexiglass, mise à disposition de gel hydroalcoolique).
Nos équipes restent mobilisées pour vous accompagner et répondre à vos demandes que vous pouvez également formuler par mail.

Pour toute demande liée à la gestion de votre contrat, contactez-nous :

> via votre espace adhérent

> en envoyant un e-mail à votre unité de gestion, ug55@mutuelle-gsmc.fr ou ug58@mutuelle-gsmc.fr (unité de gestion de rattachement voir sur votre carte de Tiers-Payant)

> par courrier :
GSMC UG55 ou UG58
TSA 51935
92894 NANTERRE CEDEX 9

> Pour toute autre question, nous sommes joignables par mail : particuliers@mutuellegsmc.fr ou au: 03 20 47 62 00

Comment nous contacter ?
Actualité

retour

 

Vaccins obligatoires en France : quels sont-ils et à quoi servent-ils ?

En France, bébés, enfants et adultes sont tenus de se faire vacciner afin de se protéger contre certaines maladies. Combien de vaccins sont obligatoires ? Quels sont les vaccins concernés ? Pourquoi est-il important de respecter les préconisations en matière de vaccination ? Tout ce qu’il faut savoir sur les vaccins obligatoires et facultatifs pour les enfants et les adultes, avec la Mutuelle GSMC.

Les vaccins obligatoires en France

Quels sont les vaccins obligatoires en France ?

Combien de vaccins sont obligatoires en France ? Contre quoi permettent-ils de lutter ? On récapitule pour vous.

Les vaccins obligatoires pour les bébés et les enfants

Depuis 2018, on dénombre 11 vaccins obligatoires en France pour les bébés et les enfants. Il s’agit des vaccins contre les maladies et infections suivantes :

  • la rougeole, les oreillons et la rubéole (un triptyque que l’on surnommait auparavant ROR) ;
  • l’hépatite B ;
  • la coqueluche ;
  • le méningocoque de sérogroupe C ;
  • la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (aussi appelé DTP) ;
  • les infections invasives à pneumocoque ;
  • les infections invasives à hæmophilus influenzæ de type b.

Pour les habitants de la Guyane, il existe un autre vaccin obligatoire pour les enfants. À partir de l’âge d’un an, ils doivent en effet être vaccinés contre la fièvre jaune.

Les vaccins obligatoires sont pris en charge par le Sécurité sociale.

> À lire aussi : Quels vaccins pour mon bébé ?

Qu’en est-il des rappels ?

Certains vaccins nécessitent des rappels quelques mois, voire quelques années après la première injection. C’est notamment le cas pour le vaccin contre la diphtérie. Après l’injection de deux doses, à respectivement 2 et 4 mois, plusieurs rappels doivent être effectués à 11 mois, 6 ans, puis entre 11 et 13 ans. Et cela continue à l’âge adulte avec des échéances à 25, 45 et 65 ans. Au-delà de cet âge, les rappels sont à effectuer tous les 10 ans.

La vaccination contre le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, ou encore l'hæmophilus influenzæ de type B sont soumis à des règles similaires.

> À lire aussi : Mise à jour des vaccins, rappels obligatoires : la vaccination chez l'adulte

Bon à savoir

Pour ne pas faire l’impasse sur les vaccins et sur les rappels, n’hésitez pas à consulter le calendrier vaccinal. Il est notamment disponible sur le site de l’Assurance Maladie.

Quels sont les autres vaccins recommandés ?

Certains vaccins sont fortement recommandés pour certains profils, en complément des vaccins et rappels traditionnels. Quels sont-ils ?

Les vaccins nécessaires en cas de voyage à l’étranger

Le vaccin contre la fièvre jaune peut être obligatoire ou recommandé lorsque l’on voyage dans certains pays tropicaux où elle sévit toujours. Vérifiez systématiquement les recommandations des autorités sanitaires des pays concernés avant de voyager. En cas d’oubli, l’accès au pays peut vous être refusé.

Les vaccins à réaliser pour des raisons professionnelles

Certains professionnels sont susceptibles d’être exposés à des maladies et microbes dans le cadre de leur travail. Sont particulièrement concernés les professionnels qui évoluent dans les secteurs suivants :

  • la santé ;
  • les secours ;
  • les services funéraires ;
  • les services de blanchisserie des hôpitaux ;
  • les vétérinaires ;
  • le traitement des eaux usées.

Pour limiter les risques, des vaccins peuvent être prescrits par le médecin du travail. En fonction du poste occupé, ces vaccins peuvent être obligatoires ou fortement recommandés.

En pratique, une vaccination peut être demandée contre les pathologies suivantes :

  • la typhoïde ;
  • l’hépatite B ;
  • la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ;
  • la tuberculose ;
  • la rage ;
  • la leptospirose.

À titre d’exemple, dans le secteur de la santé, les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et l’hépatite B sont obligatoires pour :

  • Les professionnels travaillant au sein d’établissements de prévention, de soin ou hébergeant des personnes âgées. Les ambulanciers qui sont aussi exposés sont soumis aux mêmes obligations.
  • Les professionnels travaillant dans les laboratoires d’analyses médicales.
  • Les thanatopracteurs.

Les étudiants des professions médicales et paramédicales sont aussi tenus de se faire vacciner contre les mêmes maladies.

> À lire aussi : Quel remboursement pour les vaccins ?

Les autres cas particuliers

Il existe d’autres cas dans lesquels la vaccination peut être demandée.

  • Les vaccins liés à des épidémies saisonnières

Le vaccin contre la grippe saisonnière est par exemple recommandé chaque année pour les profils fragiles : les femmes enceintes, les personnes obèses, les nourrissons de moins de 6 mois, les personnes âgées, mais aussi celles qui souffrent de maladies chroniques.

Pourquoi cette recommandation ? La grippe saisonnière toucherait 2 à 8 millions de Français chaque année. Elle peut causer des complications, voire la mort pour les cas les plus graves.

  • Les vaccins liés à des pandémies

Des situations exceptionnelles peuvent entraîner des campagnes de vaccination massives. La pandémie causée par le coronavirus constitue un exemple. Depuis plusieurs mois, les publics les plus fragiles sont vaccinés afin d’enrayer les dommages causés par le virus. Dans un second temps, la campagne s’étendra à un public plus large.

Rappel : à quoi servent les vaccins ?

Les vaccins servent à protéger les enfants et les adultes contre certaines maladies potentiellement graves. Se faire vacciner ou vacciner ses enfants permet aussi de protéger les autres, notamment les personnes fragiles. Plus le nombre de personnes vaccinées est important, plus la population dans son ensemble est protégée.

Comment un vaccin fonctionne-t-il ? On injecte aux patients une version atténuée d’un microbe afin que le corps développe des défenses immunitaires. En cas d’exposition, la mémoire immunitaire est stimulée et entre en action. Le microbe est dans la plupart des cas repoussé.

Selon l’OMS, 2 à 3 millions de vies seraient sauvées chaque année grâce à la vaccination.

La Mutuelle GSMC vous accompagne…

Consultez les garanties de votre contrat afin de savoir si vos vaccins sont remboursés à 100 % de la base de remboursement, ou au-delà.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Et comme toujours, n’hésitez-pas à nous contacter si vous souhaitez réagir ou obtenir des précisions !

Veuillez patienter

Rafraîchir la page - Contactez-nous

Parrainez vos proches et bénéficiez de 30 euros de bons cadeaux !

Parrainez jusqu'à 3 de vos proches et bénéficiez à chaque fois d'un bon cadeau de 30 € offert pour vous et votre filleul !

Votre mutuelle à votre écoute :

Contactez-nous par email
contact@mutuellegsmc.fr

03 20 47 62 00
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 17h30

Héron parc
40 rue de la vague
CS 20455
59658 Villeneuve d'Ascq