Informations COVID-19

Chers adhérents,
Suite aux mesures gouvernementales de déconfinement, nous avons le plaisir de vous informer de la réouverture de nos agences.
Nous sommes en mesure de vous accueillir en respectant les règles de distanciation et les gestes barrières indispensables (utilisation de masques, mise en place de plexiglass, mise à disposition de gel hydroalcoolique).
Nos équipes restent mobilisées pour vous accompagner et répondre à vos demandes que vous pouvez également formuler par mail.

Pour toute demande liée à la gestion de votre contrat, contactez-nous :

> via votre espace adhérent

> l’envoi d’un e-mail à votre unité de gestion, ug55@mutuelle-gsmc.fr ou ug58@mutuelle-gsmc.fr (unité de gestion de rattachement voir sur votre carte de Tiers-Payant)

> Par courrier :
GSMC UG55 ou UG58
TSA 51935
92894 NANTERRE CEDEX 9

> Pour toute autre question, nous sommes joignables par mail : particuliers@mutuelle-gsmc.fr ou au « numéro CRC »

Comment nous contacter ?

Mutuelle santé pour séniors

Les avantages de l'offre séniors 100% Nous

Vos besoins concernant la santé vous sont propres, alors pourquoi proposer la même couverture complémentaire santé pour tous ? Avec Senior 100% Nous choisissez la couverture qui répond réellement à vos besoins et ne payez que pour ce qui vous est réellement nécessaire !

Besoin d'aide ?

téléphone
03 20 47 62 00 Du lundi au vendredi de 08h30 à 17h30
Être rappelé

Nos Actualités

Gestes barrière face au Covid-19 : comment les apprendre aux enfants ?

Se laver les mains régulièrement, tousser dans son coude, éviter les embrassades, respecter la distanciation physique : les gestes barrière pour limiter la propagation du Covid-19 sont nombreux. Si les adultes les ont rapidement intégrés, cela semble plus difficile pour les enfants. Voici quelques astuces pour faire comprendre et appliquer les gestes barrière à votre enfant, avec la Mutuelle GSMC. Le lavage systématique des mains : comment l’apprendre à votre enfant ? Le lavage des mains est l’un des gestes barrière les plus importants à connaître pour les enfants. C’est pourquoi il faut le systématiser, que ce soit lorsque vous rentrez à la maison après une sortie, avant de passer à table, avant et après avoir joué, ou après un passage aux toilettes. Pour rendre le lavage des mains plus ludique pour votre enfant, impliquez-le dès le départ. Cela peut passer par le choix d’un marchepied, du savon utilisé ou même d’un essuie-main. Laissez votre enfant choisir. Il aura davantage envie de s’en servir. Afin d’être efficace, le lavage des mains doit durer au moins vingt secondes. Pour vous aider à respecter ce temps, placez un minuteur à côté du lavabo. Autre astuce : apprenez à votre enfant une comptine sur le lavage des mains suffisamment longue. De cette façon, quand il ne sera pas à la maison, il n’aura qu’à la chanter pour savoir s’il a bien nettoyé ses mains. N’oubliez pas de féliciter votre enfant après chaque nettoyage. Comment utiliser le gel hydroalcoolique avec votre enfant ? En sortie, prenez toujours un flacon de gel hydroalcoolique avec vous. Vous pouvez le customiser pour le rendre plus attrayant pour votre enfant, ou vous pouvez même inventer qu’il s’agit d’une potion magique pour se débarrasser du virus. Votre enfant sera sans doute plus réceptif. Vous pouvez même mentionner la potion magique dans l’histoire du coucher pour qu’il intègre cette notion. Bon à savoir Chez les tout-petits, l’utilisation du gel hydroalcoolique doit être bien encadrée et limitée aux moments où vous n’avez pas accès à du savon et à de l’eau. En effet, les jeunes enfants ont tendance à se frotter les yeux ou à mettre les mains à la bouche souvent : ils peuvent donc s’irriter les yeux ou ingérer du gel hydroalcoolique par la même occasion. Comment faire respecter la distanciation physique à votre enfant ? La distanciation physique est sans doute le geste barrière le plus difficile à inculquer à un enfant. Naturellement, les enfants jouent ensemble, se chamaillent et échangent leurs jouets. Comment leur faire comprendre qu’il est essentiel de rester à bonne distance de leurs camarades d’école ou de leurs frères et sœurs ? Si votre enfant est confronté à la distanciation physique surtout à l’école, rien ne vous empêche de lui expliquer à quoi sert ce geste barrière en particulier. Apprenez-lui à vérifier s’il est à bonne distance en lui faisant tendre les bras. S’il touche une personne de la maison avec les bras tendus, il n’est pas assez éloigné. Vous pouvez aussi imaginer des accessoires pour apprendre la distanciation. En Chine, par exemple, les parents ont créé des chapeaux de distanciation pour que les enfants gardent leurs distances. Soyez créatifs ! Comment encourager votre enfant à porter son masque ? Dans les transports en commun ou dans certains magasins, le port du masque est obligatoire. Pour apprendre à votre enfant à intégrer ce geste barrière, vous avez plusieurs solutions. Vous pouvez : impliquer votre enfant dans la conception du masque ou le laisser choisir un modèle en tissu qui lui plaît ; le laisser personnaliser son masque avec des crayons ou de la peinture pour tissu par exemple ; faire un masque pour son doudou. Eh oui, si doudou le porte, c’est que ce doit être important ! Soyez convaincant ; le porter en famille à la maison pendant quelques dizaines de minutes par jour pour l’habituer ; créer un jeu autour du port du masque : celui qui touche son masque trop souvent ou qui le retire perd des points, par exemple. À la maison, faites les comptes, et celui qui a le plus de points a gagné. Bon à savoir Si vous confectionnez vous-même le masque de votre enfant, en tissu, veillez à différencier la face interne et la face externe pour qu’il sache comment bien le porter. > À lire aussi : Covid-19 : comment utiliser correctement son masque de protection ? Derniers rappels essentiels Les conseils précédents auront plus d’impact si vous avez-vous-même assimilé ces gestes barrière. Il ne faut pas oublier que votre enfant reproduit ce qu’il voit à la maison. Vous devez donc vous appliquer ces quelques règles sanitaires au quotidien pour que votre enfant les respecte à son tour. Gardez également en tête que tous les gestes barrière ne sont pas faciles à intégrer à tous les âges. Si votre enfant est tout petit, concentrez-vous sur l’apprentissage des mains en priorité. Plus il sera grand, plus vous pourrez ajouter de règles. > À lire aussi : Hospitalisation : que prennent en charge l'Assurance Maladie et les mutuelles ? La Mutuelle GSMC vous accompagne… En choisissant la Mutuelle GSMC pour votre couverture santé, vous bénéficiez du réseau de soins Carte Blanche, qui vous donne accès à un réseau de plus de 220 000 professionnels de santé et des conditions tarifaires avantageuses. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

La mutuelle santé étudiante est-elle obligatoire ?

Complémentaire santé étudiante, Assurance Maladie, Sécurité sociale, mutuelle… difficile de faire la distinction entre ces différents termes. L’équation s’avère d’autant plus compliquée lorsque l’on est étudiant. À quoi un étudiant a-t-il droit, et la mutuelle santé étudiante est-elle obligatoire ? Réponse avec la Mutuelle GSMC. Sécurité sociale étudiante : de quoi s’agit-il ? Qu’est-ce que la Sécurité sociale, et que prend-elle en charge ? Sécurité sociale et Assurance Maladie : explications La Sécurité sociale est composée de cinq branches : famille, retraite, recouvrement, maladie, accidents du travail et maladie professionnelle. La branche Assurance Maladie de la Sécurité sociale permet d’assurer la prise en charge des dépenses de santé des assurés afin de leur garantir un accès aux soins. L’Assurance Maladie rembourse 70 % des frais médicaux. Pour compléter ces remboursements, l’assuré peut se tourner vers une complémentaire santé étudiante. Le régime obligatoire Chaque assuré est affilié à un régime d’assurance maladie. On distingue trois types de régime : le régime général : il prend en charge les travailleurs salariés et les travailleurs indépendants, mais aussi les personnes qui bénéficient de droits au titre de la résidence en France ; le régime agricole : il concerne les exploitants et les salariés agricoles ; les régimes spéciaux : SNCF, RATP, Sénat, Assemblée nationale, mineurs, marins, etc. Les démarches En tant qu’étudiant français, si vous entrez dans l’enseignement supérieur en septembre 2020, vous serez automatiquement affilié à un régime obligatoire d’assurance maladie. En général, il s’agira de celui de vos parents ou de vos tuteurs légaux, et ce, quel que soit leur régime (général, agricole ou spécial). Aucune démarche n’est donc nécessaire auprès de la Sécurité sociale pour bénéficier de l’assurance maladie en tant qu’étudiant. Pensez néanmoins à vérifier que les informations vous concernant sont exactes, à savoir votre adresse, votre déclaration de médecin traitant et votre RIB. Si vous étiez déjà étudiant en 2019-2020, rien ne change. > À lire aussi : Mutuelle et assurance santé : quelles sont leurs différences ? Qu’est-ce qu’une mutuelle santé étudiante ? La mutuelle santé étudiante n’est pas obligatoire. Mais en cas de maladie ou de maternité, l’Assurance Maladie ne rembourse qu’une partie de vos frais de santé. Pour compléter ces remboursements, vous pouvez adhérer à une mutuelle, aussi appelée couverture maladie complémentaire. Comme son nom l’indique, la complémentaire — ou mutuelle — vient en complément des remboursements de l’Assurance Maladie pour couvrir les frais qui restent à votre charge. En tant qu’étudiant, vous avez le choix entre une mutuelle étudiante, la mutuelle de vos parents, ou tout autre organisme complémentaire (compagnie d’assurance, mutuelle, institution de prévoyance, établissement bancaire). Selon l’organisme choisi, le montant des cotisations varie en fonction du niveau de couverture sélectionné. En effet, plus la prise en charge des dépenses de santé est importante, plus la cotisation sera élevée. > À lire aussi : Comment souscrire une mutuelle santé ? Pourquoi souscrire une mutuelle santé étudiante ? Même si une mutuelle santé étudiante n’est pas obligatoire, il est vivement conseillé d’en souscrire une. Une couverture complémentaire permet en effet de bénéficier d’un meilleur remboursement des frais de santé. Concernant les soins dentaires et les frais d’optiques par exemple, le montant des remboursements de la part de l’Assurance Maladie est assez faible. C’est pourquoi une mutuelle santé étudiante peut être intéressante afin de combler le reste à charge. Il faut noter qu’une complémentaire santé peut aussi prendre en charge des prestations qui ne sont pas du tout couvertes par l’Assurance Maladie, à l’image des séances d’ostéopathie ou de certains vaccins. En cas d’hospitalisation également, la prise en charge par l’Assurance Maladie est faible. Un séjour à l’hôpital pourrait alors vous coûter cher si vous n’avez pas de complémentaire santé. En effet, vous pourriez avoir à votre charge la facturation de votre chambre particulière, 20 % des frais de séjour (qui s’élèvent souvent à plus de 1000 € par jour), ou encore les dépassements d’honoraires des chirurgiens et/ou des anesthésistes. Bien que facultative, la souscription à une mutuelle santé étudiante est donc recommandée. > À lire aussi : Hospitalisation : que prennent en charge l'Assurance Maladie et les mutuelles ? La Mutuelle GSMC vous accompagne… Vous êtes étudiant ? Notre offre Génération 100 % Nous est faite pour vous. Elle s’adapte parfaitement à votre situation, à vos besoins et à votre budget. Pour toute souscription à notre offre Génération 100 % Nous, le premier mois est gratuit. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Tout savoir sur la carte européenne d’assurance maladie

Vous préparez un voyage à l’étranger ? Si votre destination est située dans l’un des pays de l’Espace économique européen (EEE) ou en Suisse, vous devez penser à vous procurer une carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Elle vous permet d’être pris en charge lorsque vous avez besoin de soins médicaux imprévus. Le point sur tout ce que vous devez savoir sur la carte européenne d’assurance maladie avec la Mutuelle GSMC. Pourquoi demander une carte européenne d’assurance maladie ? Lorsque vous partez à l’étranger dans un pays de l’Union européenne, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège ou en Suisse, vous devez prévenir tout éventuel besoin de soins médicaux sur place. Pour cela, la carte européenne d’assurance maladie est indispensable. Elle atteste de vos droits à l’assurance maladie. Vous bénéficiez ainsi d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux. Cette prise en charge est définie en fonction de la législation et des formalités en vigueur dans le pays où vous êtes en séjour. La CEAM est délivrée depuis le 1er juillet 2014. Une fois délivrée, elle est valable deux ans. Si toutefois vos droits à l’assurance maladie s’arrêtent pendant la durée de validité de votre carte européenne d’assurance maladie, cette dernière devient invalide. Comment demander une carte européenne d’assurance maladie ? Chaque personne qui fait partie du voyage doit être en possession de sa propre carte européenne d’assurance maladie. Les enfants de moins de 16 ans sont aussi concernés. Cette carte est nominative. Les démarches Il existe plusieurs solutions pour demander une carte européenne d’assurance maladie : en ligne via votre compte Ameli, rubrique « Mes démarches » ; via l’application Ameli pour smartphone et tablette. Sachez que la carte européenne d’assurance maladie est aussi utilisable en version dématérialisée depuis l’application ; depuis une borne multiservice mise à disposition dans un des points d’accueil de votre caisse d’assurance maladie ; par téléphone en composant le 36 46 (service 0,06 €/min + prix d’un appel). En cas de problème pour réaliser votre demande, vous pouvez vous rendre en point d’accueil afin d’être aidé par un conseiller. Quel délai pour une carte européenne d’assurance maladie ? ANTICIPEZ - Pour obtenir votre carte dans les temps, faites votre demande au moins entre 15 et 20 jours avant votre départ. Plus vous anticipez, plus vous mettez les chances de votre côté pour obtenir la carte avant votre départ. Si votre départ a lieu dans moins de 15 jours, votre caisse primaire d’assurance maladie vous fournira un certificat provisoire de remplacement. Ce document est valable trois mois et atteste de vos droits de la même manière que la CEAM. Comment procéder en cas de soins médicaux pendant votre séjour ? Même à l’étranger, vous pouvez avoir besoin de soins médicaux pour soigner un rhume par exemple. Vous devez présenter votre CEAM ou votre certificat pour attester de vos droits et bénéficier de votre prise en charge selon la législation et les formalités en vigueur du pays dans lequel vous voyagez. Deux solutions : vous n’avez pas à faire d’avance des frais médicaux ; vous devez payer les frais médicaux et faire les démarches pour être remboursé par l’organisme de sécurité sociale du lieu où vous résidez. En cas d’oubli de votre carte européenne d’assurance maladie ou si vous n’avez pas réalisé les démarches pour être remboursé après avoir fait l’avance des frais, vous pouvez être remboursé à votre retour en France. Vous devez avoir conservé toutes les factures réglées et les justificatifs de paiement. Tous ces documents doivent être transmis à votre caisse d’assurance maladie accompagnés du formulaire cerfa n°12267*04. Lorsque vous complétez ce formulaire, vous pouvez choisir d’être remboursé des frais conformément à la législation du pays de votre séjour ou à la législation française. La Mutuelle GSMC vous accompagne… Souscrire une offre de mutuelle permet de réduire les frais de santé restant à votre charge. Pour que vos remboursements soient en accord avec vos besoins, trouvez la formule qui vous correspond parmi nos offres. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Modifier
mes besoins

cover logo

Quelle couverture souhaitez-vous
pour les types de soins suivants ?

Hospitalisation & Soins courants

Je consulte rarement mon médecin

Optique et dentaire

Je n'ai pas de besoin particulier

Audioprothèses

Je n'ai pas de besoin particulier

Médecines douces & Cures

Je n'en ai pas besoin

Voir mes garanties

Veuillez patienter

Rafraîchir la page - Contactez-nous

Parrainez vos proches et bénéficiez de 30 euros de bons cadeaux !

Parrainez jusqu'à 3 de vos proches et bénéficiez à chaque fois d'un bon cadeau de 30 € offert pour vous et votre filleul !

Votre mutuelle à votre écoute :

Contactez-nous par email
contact@mutuelle-gsmc.fr

03 21 12 25 50
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 17h30

Héron parc
40 rue de la vague
CS 20455
59658 Villeneuve d'Ascq