Comment protéger les enfants des écrans ?

Publié le 11 janvier 2024

Les écrans sont désormais omniprésents dans notre vie quotidienne : smartphone, télévision, tablette… En tant que parents, de nos jours, il est difficile d’y échapper complètement. L’exposition à ces écrans n’est toutefois pas anodine pour vos enfants. À forte dose, ils peuvent même devenir néfastes pour leur développement. Quel est l’impact des écrans sur les enfants ? Comment les protéger ? Les réponses, avec la Mutuelle GSMC.

Enfants et écrans
Temps d’écran par âge

Quel est l’impact des écrans sur les enfants ?

Une consommation excessive des écrans pour les jeunes enfants comporte des risques pour leur santé, mais aussi pour leur développement.

En termes de développement, les professionnels de la santé sont unanimes : une surexposition aux écrans peut nuire au développement cognitif et sensoriel de votre bambin, surtout s’il est tout-petit. En effet, l’acquisition du langage peut être perturbée, surtout s’il ne discute pas avec vous de ce qu’il a vu ou entendu. De même, cette surexposition augmente les risques de troubles de l’attention – l’enfant a du mal à rester tranquille ou à se concentrer sur ses devoirs, par exemple. Le développement social et affectif de votre enfant peut également être impacté, notamment en termes de relations sociales (isolement).

En ce qui concerne la santé de vos enfants, l’usage des écrans peut être néfaste notamment pour la qualité de son sommeil, et parce qu’il peut le mener à la sédentarité.

Le saviez-vous ?

Il est important de connaître les risques liés à l’exposition aux écrans, mais il ne s’agit pas de tomber dans la psychose irrationnelle. 

À lire aussi : Quelles solutions pour lutter contre l’insomnie ?

Quel temps d’écran pour mon enfant selon son âge ?

De nombreux professionnels se sont penchés sur la question de temps d’écran à respecter selon l’âge de l’enfant. Voici les grands principes à retenir de la règle du « 3-6-9-12 » établie par le psychiatre, docteur en psychologie, Serge Tisseron : 

  • Avant l’âge de 3 ans, pas d’écran pour vos enfants.
  • Entre 3 et 6 ans, il est possible de laisser votre enfant regarder la télévision ou la tablette, à condition que ce moment soit partagé avec vous, et surtout encadré. Il faut éviter les temps d’écran les soirs, et les limiter dans le temps (quelques minutes à une heure par jour à 6 ans, par exemple).
  • De 6 à 9 ans, inciter l’enfant à utiliser les écrans pour être créatif et actif (podcasts d’histoires pour travailler leur imaginaire, montage de films grâce au mode vidéo du smartphone, etc.).
  • De 9 à 12 ans, il convient de contrôler l’usage que fait votre enfant des écrans, en discutant des éventuelles dérives comme le harcèlement sur les réseaux sociaux ou les contenus ou vidéos à caractère pornographique. 


Bon à savoir

Il est important de rappeler que ce ne sont pas les écrans eux-mêmes qui peuvent être néfastes, mais leur usage. L’idée n’est donc pas de les bannir complètement, mais plutôt d’apprendre à gérer leur consommation en fixant des règles au plus tôt.

À lire aussi : Carnet de santé de l’enfant : à quoi sert-il ?

Comment établir les limites avec son enfant ?

Pour limiter le temps d’exposition de vos enfants aux écrans, il est impératif de fixer des règles, et de les faire respecter.

D’une part, il faut limiter les temps d’écran (et les fixer à l’avance) en fonction de l’âge de votre bambin et éviter de les ériger en récompense. Il est aussi conseillé d’impliquer votre enfant dans une forme d’autorégulation dès l’âge de 9 ans. Certains professionnels recommandent en effet de pousser l’enfant à noter sur un carnet le temps passé devant la télévision ou la tablette, afin qu’il en prenne conscience. D’autre part, l’exposition aux écrans doit être un temps de partage et d’interaction avec votre enfant. Il s’agit de dialoguer avec lui de ce qu’il voit et de choisir avec lui le programme à visionner. En d’autres termes, il ne faut pas laisser votre enfant seul devant les écrans. Par ailleurs, le contrôle parental revêt une importance cruciale dans l’environnement numérique, où les enfants sont constamment exposés à une multitude de contenus en ligne. En instaurant des mécanismes de contrôle, les parents peuvent contribuer de manière significative à la protection de leurs enfants contre des contenus inappropriés. Le contrôle parental permet également de limiter le temps d’écran, favorisant ainsi un équilibre sain entre la vie en ligne et la vie réelle. Enfin, en tant que parents, il est primordial de donner le bon exemple, en limitant vous aussi le temps passé devant votre smartphone ou votre tablette, surtout en présence des enfants.

Par ailleurs, la psychologue Sabine Duflo a défini la formule des « 4 pas » concernant les enfants et les écrans : pas le matin, pas aux moments des repas, pas dans la chambre de l’enfant et pas lors du coucher.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à mettre en place d’autres activités avec votre bout de chou, en lui proposant des sorties dans des parcs de jeux, des balades en vélo ou en trottinette, des spectacles ainsi que des expositions, adaptées à son âge. Il y en a pour tous les âges, tous les budgets et pour tous les goûts !

À lire aussi : Diversification alimentaire : quand et comment commencer ?

La Mutuelle GSMC vous accompagne…

Vous êtes parents actifs ? La Mutuelle GSMC vous accompagne au quotidien et vous propose des contrats adaptés aux besoins de votre famille.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Partagez cet article autour de vous
LinkedIn
WhatsApp
Email

Vous pourriez également aimer nos autres actualités "Prévoyance / Prévention" :

Partagez cet article autour de vous
LinkedIn
WhatsApp
Email

Pas encore adhérent ?

Souscrire directement en ligne, c’est simple !

Munissez-vous de votre numéro de sécurité sociale et de votre pièce d’identité.

Vous pourriez également aimer nos autres actualités "Prévoyance / Prévention" :